L’AFRIQUE PAR ECRIT : LA CHARTE DU MANDEN

LA CHARTE DU MANDEN  CHARTE DU MANDEN 

Par SOUNDIATA KEITA 

Voici la genèse de « Parole du Manden » : Quand Soundiata Keita eut vaincu ses ennemis et fonda l’empire du Mali (qui couvrait l’actuel Mali, la Guinée, une partie du Sénégal et de la Cote d’Ivoire). Le souverain convoqua les dignitaires de toutes les régions de l’empire et leur demanda de réfléchir sur les problèmes de la vie de la communauté et de rédiger un texte qui en fixe les règles. Le souci était d’éviter les guerres et d’assurer une vie harmonieuse dans la société pour chaque être quelque soit sa place ou son rang.

(Publié initialement sur le site cimaisevirtuelle.com)

Au nom du Manden, À l’adresse des douze parties du monde.

pr0

Première parole.

pr1

Toute vie est une vie

La vie du cadet comme la vie de l’ainé

La vie du grand comme la vie du petit

Toute vie égale une vie

 Seconde parole.

pr2

Le tort demande réparation

Si tu portes tort à une vie : réparation

Si tu portes tort à ton voisin s’ans raison,

Si tu portes tort à ton prochain sans raison,

Si tu tourmentes ton semblable,

Réparation !

 Troisième parole.

pr3

Pratique l’entraide.

Humains, entraidez-vous les uns les autres

Enfants, vénérez ceux qui vous ont enfantés

Parents, éduquez ceux dont vous êtes les pères, ceux dont vous êtes les mères.

Tous, soutenez les vôtres.

Quatrième parole.

pr4

Veille sur la patrie

Que chacun veille sur la maison de ses pères

La patrie, c’est quoi ?

Nous, les hommes qui la peuplons

Car privée des hommes qui la peuplent,

une terre plonge dans la nostalgie.

Cinquième parole.

pr5

Ruine la servitude et la faim

Il y a deux grands malheurs en ce monde

La faim n’est pas bonne

La servitude non plus n’est pas bonne.

Tant que nos bras seront forts,

La faim ne tuera plus dans le Manden,

Et si la disette arrive,

La guerre n’assiégera plus les cités du Manden.

Elle n’en réduira plus les hommes en esclavage.

Aucun humain ne mettra plus la mort dans la bouche d’un humain,

Aucun humain ne mettra plus en vente un humain,

Aucun fils d’esclave ne sera humilié, ni battu, ni tué.

 Sixième parole.

pr6

Que cessent les tourments de la guerre

 L’âme de l’esclavage est la guerre

Elle s’est éteinte d’un mur à l’autre du Manden.

Le pillage s’est éteint.

La captivité s’est éteinte.

Ah, le tourment !

Il tourmente l’opprimé.

Il tourmente le captif.

La honte aussi tourmente le captif.

Septième parole.

pr7

Chacun est libre de dire, de faire et de voir.

L’humain est de chair et d’os, de moelle et de nerfs.

Il mange et il boit.

Mais ce dont vit son âme est trois.

Quels trois ?

Voir celui qu’elle a plaisir à voir

Dire ce qu’elle aime à dire

Faire ce qu’elle aime à faire

Qu’un seul de ces trois manque,

Elle souffre, elle dépérit.

Au nom du Manden

pr80

et à l’adresse des douze parties du monde,

Tout humain est libre de lui-même,

Quand il respecte la patrie.

À tous, serment du Manden

Initialement publié par Paul Aclinou sur cimaisevirtuelle.com

Répondre à RETOUR SUR UN INTERVIEW | adacpaul Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :